Mes fictions à ne pas reproduire chez soi sans préservatifs...

Mes fictions à ne pas reproduire chez soi sans préservatifs...

14 nov. 2016

Nico seul

Nico est seul. Il est chez lui. C'est la nuit. Il est allongé sur son canapé. Il a encore le goût de Greg dans la bouche.
Il est nase mais incapable de dormir. Il n'a même pas essayé, pas la peine. Dès qu'il ferme les yeux, il voit des pecs blonds, des lèvres humides, un cul serré dans un kaki, un biceps gonflé, une bite juteuse, des yeux bleus, des fesses striées par les muscles sous la peau, la ceinture d'un boxer fuchsia...


13 juin 2016

Nico au canal

Nico est le long du canal. C'est un début de soirée de printemps. Il n'a toujours pas eu de nouvelles de son bodybuildeur de la semaine dernière. Il ne sait toujours pas son nom, juste son numéro.

Sur le quai, les bars débordent de mecs et de filles en cours d'alcoolisation... Tous suivent un match sur des écrans. Tous réagissent au même moment et Nico suit malgré lui d'un groupe à l'autre l'évolution du score.

Il a eu beau essayé, mais le foot ça l'emmerde. Même les gays s'y sont mis et pour faire plaisir, il a suivi des potes dans un bar un soir... Quel calvaire ! Il se disait que voir des mecs courir en short pouvait avoir un intérêt... Mais ils sont tellement minces, tellement apprêtés... Si seulement la gym avait le même succès... La ville serait tellement plus sexy !



24 mai 2016

Dans les escaliers

Rémy sort de chez lui pour aller chercher une baguette de pain à la boulangerie du coin. Il revient au bout d'un bon quart d'heure et s’aperçoit en fouillant dans sa poche qu'il a oublié ses clés à l'intérieur. Il peste et jure en gueulant des gros mots assez fort pour que Alex l'entende de chez lui. Alex sort sur le pallier. Il voit Rémy assis en bas de l'escalier. Alex s'approche de Rémy et lui passe le bras autour de son cou, lui demande alors à Rémy ce qu'il se passe. Rémy lui raconte qu'il a oublié ses clés à l'intérieur en allant chercher le pain. Alex le rassure que ce n'est pas bien méchant. Alex lui demande si quelqu'un d'autre possède un autre exemplaire des clés. Rémy lui répond que Léo a les siennes, et qu'il ne revient que dans deux heures. Alex teste Rémy s'il est "réceptif" à un petit moment entre hommes, ici, dans l'escalier.

Le reste de la maison semble être très silencieuse.

Alex pose alors une main sur le genou de Rémy. Il lui caresse la cuisse. Rémy ne bouge pas. Alex décide alors de passer au cran supérieur. Alex pose sa main sur la bosse de Rémy sous le jean serré. Alex sent que Rémy est en train de bander. Alex défait le bouton et dézippe le jean de Rémy. Alex s'aperçoit que Rémy ne porte pas de sous-vêtement. C'est alors que le sexe de Rémy surgit tel un diablotin hors de sa boîte.

Alex prend l'initiative de saisir l'engin imberbe. De sa main restée libre, il commence à un mouvement de bas et en haut et inversement sur cette bite dressante.

Avec une grosse envie, Alex se mouille les lèvres avec sa langue, enlève son bras du cou, se penche et ouvre la bouche. Alex fait entrer ce gland dans sa bouche et referme. Il passe sa langue sous ce langue, là, où l'endroit est très sensible. Rémy ferme les yeux de plaisir.

Alex referme un peu la bouche, commence son va-et-vient. Rémy se sent monter au 3ème ciel. Il écarte ses cuisses pour qu'Alex puisse se mettre à genoux. Rémy se met à douter de la douce sensation que peut procurer une fellation faite par un autre mec, Rémy, un hétéro fidèle à sa copine.

Alex continue de sucer Rémy. Au bout d'une bonne demie-heure, Rémy est sur le point d'atteindre le 7ème ciel et ce point de non-retour.

Rémy gicle son sperme délicieux dans la bouche experte d'Alex.

Alex s'applique à ne pas laisser de traces suspectes.

Il en a fallu de très peu que l'infidélité de Rémy soit découverte par son frère Léo. Il arrive juste au moment que Rémy remet son jean que Léo passe la porte d'entrée de cette maison. Léo demande pourquoi Rémy est sur le palier. Alex répond que Rémy a accidentellement oublié de prendre ses clés de l'appartement en allant chercher le pain et qu'il a claqué la porte.

Léo et Rémy remontent à l'appartement ensemble. En grimpant les marches, Rémy se retourne et fait un clin d’œil discret mais efficace à Alex. Alex se dit en lui-même que Rémy n'a pas oublié ses clés accidentellement et qu'il a dû le faire exprès d'oublier son trousseau. Pour Alex, ce clin d’œil semble dire quelque chose.

7 mai 2016

Jour de ménage chez Alex, Partie 3

Cette partie est la suite de ce texte.


À peine Rémy parti, Alex remet son aspirateur et sa chaîne hi-fi en route. Au bout de 10 minutes, la porte de son appartement se fait entendre. Alex, toujours tout nu, éteint encore une fois, en râlant, bien énervé, va à sa porte et ouvre violemment au risque de se trouver devant sa propriétaire venue réclamer le loyer.

C'est Frank, un mec pas très grand, trapu, brun, des épaules larges, des pecs proéminents, un peu poilu sur le torse avec un maillot de type « Marcel » blanc et d'un bermuda serré en jean. Ce brun lui demande aussi de faire moins de bruit. Après que Frank ai demandé de faire moins de bruit, Alex se confond en excuses et lui répond comment il peut faire pour se faire pardonner pour ce dérangement.

Alex ignore que Rémy et Frank sont devenus copains. Frank et Rémy se connaissent bien parce qu’ils se sont déjà entraidés pour des petits travaux. Frank a réparé le robinet de la salle de bain chez Rémy à deux ou trois reprises, et Rémy des travaux d'électricité chez Frank.

Il arrive de temps en temps que Rémy raconte qu'il vient voir Alex pour une petite gâterie quand sa copine est mal lunée. Rémy avait déjà parlé d'Alex à Frank du "professionnalisme" d'Alex en matière de fellation.

Frank entre chez Alex et referme la porte. Frank avance encore un peu, prend la tête d'Alex et la colle sur son entrejambe où un sexe d'une très belle dimension formait une belle bosse. Il semble lui forcer la bouche pour qu'Alex l'ouvre. Frank frotta son bermuda sur la bouche d'Alex. Frank ouvre sa fermeture à glissière qui libère de ce fait une belle tige veineuse dans un épais buisson pubien. Il réussit tant bien que mal à glisser son gros bâton dans la bouche d'Alex qui en a des hauts-de-coeur. Frank force un petit peu la gorge d'Alex pour le faire saliver et lubrifier la belle tige de Frank.

Frank a une une autre idée en tête. Il veut soumettre Alex a une partie hyper chaude et très intense. Frank amène Alex jusqu'à la table de la salle. Il vire les objets qui s'y trouvent. Il fait installer Alex sur le ventre dans le sens de la largeur, sur la table et lui fait écarter les jambes. Frank lui écarte les fesses. Il lui crache plusieurs fois sur l'anus et le masse. Frank met un doigt à l'anus d'Alex et l'enfonce. Le trou d’Alex semble bien serré. Sous l'effet de ce doigt, le trou s'ouvre un peu plus. Frank décide alors de lécher bien virilement ce petit trou. Frank remet Alex à sucer en veillant bien à ce qu'Alex salive bien.

C'est très peu de temps après que Frank présente son sexe bien dur à l'anus luisant de salive et pousse d'un coup sa bite au fond des entrailles d'Alex. Alex serre les dents tellement c'est douloureux et extasiant. Frank commence des va-et-vient virils. Les fesses d'Alex claquent sous les coups violents de Frank. Les coups se font de plus en plus rapides et intenses.

Au bout de 5 bonnes minutes de besognage, Frank reste dans son anus et fait tourner Alex sur le dos sur la table. Frank reprend la sodomie d'Alex. Alex commence à sentir son anus chauffer. Frank claque si fort le cul d'Alex que la table se promène dans la pièce. Frank est si endurant qu'il retarde l'explosion du mieux qu'il peut par des mouvements moins rapides. C'est lui qui décide quand jouir. En clair, Frank est une vraie bête de sexe.

Au début, Alex avait mal au cul mais cette douleur s'en est allée. Alex n'en pouvait plus de subir, il demanda à Frank de lâcher tout au fond de son anus. Frank refuse d’obéir aux sollicitations d'Alex. Frank lui gueule que c’est lui le boss et qu'il lâchera dès qu'il en a envie. Frank reste encore quelques très longues minutes. Alex supplia encore une fois Frank de lui donner tout. Frank s’exécute et lâche tout sa réserve dans Alex. Frank se retire doucement en veillant à ce que le sphincter anal d'Alex se referme doucement et emprisonne le jus.

Frank dit à Alex que s'il entend encore une fois la musique forte, il reviendra pour lui donner une leçon de savoir vivre en communauté. Frank se rhabille et franchit la porte dans l'autre sens.

Alex, tout en sueur, ne peut pas reprendre son ménage comme ça, il lui fallait prendre une douche rafraîchissante. Il va à la salle de bain et se fait une douche fraîche en pensant qu'il n'allait pas s'arrêter comme ça et que dans le mois qui allait suivre, il allait remettre la musique à fond, et que, peut-être Léo, Rémy et Frank viendront ensemble lui redonner une bonne leçon.


~~~~~~ FIN ~~~~~~

3 mai 2016

Nico au Salon du Fitness

Nico allait pour la première fois au salon du fitness. Dans le métro encore, il sentait son coeur battre plus fort. Il avait beaucoup hésité à y aller sachant qu'il avait toutes les chances d'y croiser les plus beaux mecs du monde. Il appréhendait de se retrouver avec une gaule monumentale au milieu d'une foule d'hétéro et de perdre la tête à essayer de ne pas trop mater les biceps qui allaient jaillir des t-shirt, les pecs qui allaient gonfler les chemises, les fesses qui allaient rouler dans les jeans...
Mais l'excitation de voir en vrai des bodybuilders l'avait emporté. Admirer des corps réels allait sûrement faire monter son adrénaline bien plus que lorsqu'il les matait sur le net.

La foule était bien là... les hétéros aussi ! Mais ça sentait la testostérone à plein nez. L'ambiance était joyeuse et tendue. Rien que de frôler les autres visiteurs pour s'approcher des stands le rendait fou ! Il y avait pas mal de jeunes mecs en cours de transformation, avec des looks improbables en matières colorées et synthétiques.
Nico se laissa d'abord porté par la foule, goûtant toutes les peaux qui le caressaient par hasard. Mais sans oser attarder son regard. Et, assez vite, il se retrouva à un stand de protéines où un mec posait pour vanter la marque. Il était torse nu, vêtu d'un survêt noir qu'il avait bien descendu pour dégager les abdos, mais ce que Nico voyait surtout s'était la ceinture d'un short rouge qui dépassait et celle de ce qui devait être son sous-vêtement, siglé Lonsdale en lettres violettes. Et puis, le haut d'un tatouage apparaissait sur le côté, soulignant le haut de sa hanche droite et qui devait se déployer sur tout le côté de la fesse et peut-être aussi sur la cuisse se dit Nico.



18 avr. 2016

Jour de ménage chez Alex, Partie 2

Cette partie est la suite de ce texte.


Après que Léo soit sorti, Alex remet en marche son aspirateur à traquer la moindre poussière sur le parquet.

Au bout d'un bon quart d'heure, ça refrappe à la porte. Alex va à sa porte, râle un peu et ouvre sa porte. Il voit Rémy sur le palier. Il lui demande ce qu'il veut. Rémy répond qu'il baisse un peu sa musique.

Alex, pour se faire pardonner, lui saute au cou et l'embrasse amoureusement. Rémy saisit les fesses d'Alex. Alex saisit, lui aussi, les fesses de Rémy. Les deux garçons se mettent à bander.

Alex annonce à Rémy qu'il aimerait le sodomiser, là, tout de suite, contre le mur. Rémy accepte, se penche en avant et pose les mains sur le mur. Rémy lui demande s'il ne veut une bonne petite pipe bien faite avant de passer aux choses sérieuses. Alex est agréablement surpris que Rémy prenne cette décision. Rémy s'agenouille alors devant Alex et lui prodigue une fellation bien faite. Rémy passe sa langue sous le gland d'Alex. Rémy avait bien retenu la leçon « Faire une fellation pour les Nuls ».

Rémy se relève et s'appuie contre le mur en écartant les jambes. Alex s'agenouille pour le préparer. Il approche une langue vers cet anus devant lui. Alex lèche l'anus longuement et avec application.

Alex se relève et présente son sexe au garde à vous. Il pousse son gland qui rentre facilement. En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, Alex est entré entièrement. Rémy ne ressent aucune gêne. Alex est passé Maître dans l'art de la sodomie.

Alex tourne son bassin tout en restant dans l'anus. Ceci a pour effet de détendre Rémy. Alex commence alors un va-et-vient. Alex se tapait contre les fesses de Rémy de façon énergique. Au bout de plusieurs minutes de corps à corps virils, Alex explose tout au fond de Rémy, puis se retire. Rémy reste plié en deux pour que son sphincter reprenne sa forme initiale.

Alex et Rémy se font de nouveau face à face. Rémy remercie Alex pour ce moment si chaud. Rémy se rhabille. Alex dit à Rémy que, dès qu'il aura envie, il mettra plus fort sa chaîne.

Rémy passe la porte dans l'autre sens. Alex reprend son ménage là où il s'était arrêté. Il rallume l'aspirateur et tente de finir son ménage avec un petit sourire sur les lèvres en se disant que la journée est loin de se passer comme il l'avait imaginé !!!

( À suivre..)

10 avr. 2016

Jour de ménage chez Alex, partie 1

C'est samedi. La semaine de travail d'Alex est finie. Il décide de mettre son appartement en ordre. Des slips, des boxers, ainsi que des chaussettes se trouvaient un peu partout sur le sol de l'appartement. Les vêtements qu'il porte ne sentent pas la rose non plus. Alors, il se déshabille entièrement et va dans la buanderie.

Tout nu, Alex se sent libre. Il peut faire tout ce qu'il veut dans son appartement. Il remplit de son linge sale le tambour de la machine, met la lessive dans le petit compartiment, referme le couvercle et lance le programme.

Il va dans sa salle à manger, allume sa chaîne, entrouvre sa fenêtre, sélectionne une playlist de tubes disco et augmente un peu plus que d'habitude le volume. Il va prendre dans le placard et prend un chiffon à poussières. Alex commence à épousseter ses meubles. Il secoue son chiffon et va le ranger à sa place. Il prend alors son aspirateur, le branche à la prise électrique et l'allume.

Alex passe l'aspirateur, il n'entend pas que quelqu'un frappe à sa porte. Au bout de plusieurs minutes, les coups sur la porte se faisaient plus forts. Alex éteint l'aspirateur et va voir au travers du judas de la porte. C'est son voisin Léo qui est là, un peu agacé par le bruit dans la maison. Alex ouvre la porte.

Léo est un peu surpris de voir Alex si peu vêtu. Il lui demande si il lui arrive souvent de faire son ménage comme ça. Alex répond à Léo qu'il le fait aussi souvent qu'il le peut. Léo dit à Alex qu'il peut rester tout nu et que ça ne choque pas du tout. Alex lui répond aussitôt qu'il aimerait le voir, lui aussi tout nu. Léo, sans se démonter, enlève son haut. Alex lui dit qu'il est un beau mec et l'encourage à le rester. Léo le remercie du compliment.

Léo enlève maintenant le bas. Alex constate que Léo ne met pas de slip. Léo montre un sexe d'une belle taille, pas très grosse ni très longue. Alex s'aperçoit que Léo passe son pubis à la tondeuse régulièrement. Léo est maintenant tout nu aussi.

Alex se rapproche de Léo et pose les mains sur les pecs imberbes de Léo. Léo a l'air d'apprécier et commence à esquisser un baiser sur la bouche d'Alex. Alex ne se défile pas.

Alex descend de la bouche vers le cou et continue son "bisouillage" de Léo. Puis, vers les tétons de Léo. Alex s'attarde un peu sur chaque tétons. Alex va jusqu'à mordiller très légèrement les petits tétons qui semblent pointer.

Alex continue à explorer le corps de Léo pas trop rapidement, pour ne pas affoler Léo. Après les abdos, Alex descend encore plus bas. Il va s'attaquer au "morceau de choix" de Léo. Mais avant de faire monter la température, Alex bisouille longuement le pubis de Léo. Léo commence à durcir. Alex lui dit que c'est tout fait normal et que c'est l'excitation. Léo est en train de bander. Alex prend la bite de Léo et commence à le masturber doucement. Alex lève les yeux et ouvre la bouche. Léo ne dit rien et se laisse faire. Alex fait le tour du gland de Léo pour l'humidifier. Sans refermer la bouche, Alex fait glisser ses lèvres centimètres après centimètres, sur le sexe légèrement veineux. Alex commence alors un va-et-vient langoureux. Léo soupire d'aise.

Alex arrive sans énormément de problèmes à avaler entièrement Léo. Léo murmure à Alex qu'il fait ça mieux que sa "grognasse" de copine.

Léo sent monter la sève très rapidement. Léo tapote l'arrière de la tête d'Alex qu'il est sur le point d'exploser. Alex ne sent rien et continue à aller et venir sur cette belle tige dure qu'il a en bouche.

Alex s’arrange pour faire frotter sa langue sous le gland de Léo. Sans tambours ni trompettes, Léo explose dans la bouche d’Alex. Alex apprécie le goût sucré qui lui coule dans la gorge.

Juste après les dernières gouttes, Alex se retire de la bouche, avale, et nettoie le gland de Léo à la perfection pour ne pas laisser de traces quand il rentrera chez lui. Léo a découvert un nouveau plaisir sexuel quand sa copine n'est pas disposé à faire la chose.

Léo se rhabille. En partant, Léo jure qu'il reviendrai dès qu'il le souhaite. Alex, lui, reste tout nu. Il rallume son aspirateur et continue son ménage.

Après un bon quart d'heure, la porte se fait à nouveau entendre...


** À SUIVRE **

14 févr. 2016

Petit week-end avec Thierry

Ce beau blond s'appelle Thierry. Il est grand, les yeux marron, la coupe militaire, la barbe de 3 jours.

J'ai eu vent que ce Thierry organisait des séjours "relaxation-détente" à environ 80 km de chez moi. Je décide alors de m'y inscrire.

Le jour J, je prends le train en direction de la ville où se déroulait ce séjour.

J'arrive en milieu d'après-midi. C'est ce très charmant jeune homme qui m'accueille à la gare. Nous nous présentons et nous nous serrons les mains. Il me dit qu'il se prénomme Thierry.

Nous nous dirigeons vers la sortie de la gare. Il m'a dit qu'il n'a pas de véhicule et que le lieu de campement n'est pas très loin. En chemin, il me demande pourquoi je n'ai qu'un petit sac à dos. Je lui réponds que je n'ai pas de tente pour coucher la nuit. Durant le trajet, il me questionne sur mon "aptitude" au sport. Je lui ai réponds que je ne faisais pas beaucoup de sport. Mais qu'il m'arrivait de faire un peu de marche. Thierry me demande aussi pourquoi je me suis inscris à ce week-end. Je lui réponds, un peu le regard fuyant, que je rêvais de le rencontrer en chair et en muscles. J'étais tombé amoureux de ... ses muscles. Il rit de ma réponse. Après une bonne marche de 2 kilomètres, nous arrivons au campement.

Au campement, nous sommes 5-6 garçons et 2 filles.

J’indique à Thierry que j'aimerais, si c'est possible, que je puisse bénéficier de ses mains expertes pour un bon massage relaxant.

Venait l'heure du repas. Thierry lance à la cantonade qui voulait se charger de faire un feu pour faire un barbecue. Deux personnes du groupe partent chercher du bois sec pour le feu. Le dîner fini, Thierry me propose d'aller dans sa tente pour bénéficier de ses massages.

Mais avant d'aller me faire masser, Thierry lance au groupe : "Tous à poil et à l'eau ! ". Tout le monde, sauf moi, vont à l'eau tous nus. Je garde le feu pour ne pas qu'il ne s'éteigne. Le regard fixé sur les flammes du feu qui dansaient. J'oublie que Thierry est en tenue d'Adam.

J'essaie de garder la tête froide. Thierry et les autres garçons sont magnifiques à regarder.

Thierry et les autres participants restent une dizaine de minutes dans l'eau, puis en sortent, se sèchent sur le sable avec leurs serviettes. Thierry vient vers moi. Les autres vont vers leurs tentes respectives pour se coucher. Il me propose alors de me diriger vers la tente de couleur kaki façon camouflage, d'y installer et de me mettre à l'aise.

J'enlève tous mes vêtements et je m'allonge sur le ventre avec ma serviette de toilette sur mes fesses. Thierry arrive après moi et entre sous sa tente. Il découvre avec surprise que je suis entièrement nu. Il est très tard. Le silence autour des tentes se fait petit à petit, et les lampes de poches s'éteignent aussi progressivement, sauf celle de Thierry occupé à me masser.

Il me masse les épaules, le dos, les lombaires, les jambes. Thierry va même jusqu'à me masser la plante des pieds. Il soulève la serviette pour continuer son massage et découvre mes fesses. Je sens ses mains sur mes fesses. Je résiste tant bien que mal à ne pas entrer en érection. Il me masse tellement bien que je me sens bien.

Je me retourne sur le dos. Je ne peux plus résister et ... j'entre en érection.

Pendant que je suis sur le ventre, je devine que Thierry est, lui aussi, tout nu. Dans la lueur de sa lampe, j'aperçois qu'il bande aussi. Je ne savais pas que je pouvais lui faire autant d'effet. Je demande alors à Thierry s'il est "ouvert" à une expérience sexuelle entre garçons consentants. Il n'y est pas opposé. Je lui propose alors de nous mettre en position dite du "69". Ce 69 dure que quelques instants. Je rêve qu'il me fasse l'amour comme une bête.

Encore une fois, il ne refuse pas. Nous nous mettons tous les deux allongés sur le coté, en chien de fusil. Je constate que Thierry mesure environ 20 à 25 cm que moi, se caler contre lui est un plaisir. Son érection naissante se frotte contre mon sillon inter-fessier. Et, en un instant, il me pénètre. Il va et vient dans mon anus. J'adore sa façon de s'y prendre. Je pourrais croire qu'il a déjà fait ça dans le passé avec d'autres garçons. Après plusieurs mouvements, je lui dis qu'il peut envoyer tout en moi.

Ensuite, nous nous embrassons et nous endormons collés et reliés ensemble, ses bras autour de moi.

Le lendemain matin, à l'extérieur, les autres se réveillent, prennent leurs petit-déjeuner, et replient leurs tentes pour passer la dernière journée.

Il n'en reste qu'une, celle de Thierry. Thierry et moi, à l'intérieur, tout nus. Comment j'allais me sortir de là, sans laisser paraître que j'ai osé "coucher" avec Thierry, lui un homme à femmes ?

Ce dimanche soir, était pour moi, un déchirement. Me séparer de Thierry me fait sentir la tristesse. Il me donne son 06. Je repars de ce camp vers la gare à pied, le cœur gros. En chemin, je repense au prochain week-end avec Thierry.

11 oct. 2015

Alex et Rémy

Alexandre, par un dimanche pluvieux, s'embêtait chez lui dans une grande maison. Il avait fini de faire son ménage. Il portait presque rien sur lui, juste son jockstrap blanc préféré. Alexandre le portait si souvent qu'il en devenait usé et transparent. Alexandre était assis sur le rebord de la fenêtre avec un bouquin. Quand, tout à coup, quelqu'un tapa au carreau. Alexandre sursautait et soulevait un petit peu le rideau. C'était Rémy qui avait oublié ses clés et il venait de l'autre bout de la ville à pieds. Rémy était tout trempé jusqu'aux os. Son t-shirt et son jean dégoulinaient de flotte. Il aurait pu gagner le concours de T-shirt mouillé haut la main.

Ayant pitié de lui, Alexandre allait lui ouvrir la porte et le faisait entrer chez lui pour le sécher et qu'il n'attrape pas la mort.

Juste après lui avoir ouvert, Alexandre allait vers l'armoire pour en sortir un grand drap de bain en tissu éponge et une grande couverture. Il tourna aussi le thermostat du radiateur pour permettre de sécher les affaires trempées de Rémy.

Alexandre prenait la serviette en éponge et essuyait la tête de Rémy. Il lui proposait aussitôt de retirer tous ses vêtements trempés qui s’exécutait sans attendre. Rémy enlevait aussi son boxer trempé blanc. Il se retrouvait nu comme un ver devant Alexandre. Alexandre, simplement vêtu de son jockstrap blanc, s'affairait à sécher Rémy de la tête aux pieds. Ensuite, il saisissait la grande couverture. Il la mettait dans les mains de Rémy pour qu'ils s'entourent tous les deux. Alexandre continuait l'essuyage de Rémy tout le regardant dans les yeux. Cette situation ne semblait pas gêner Rémy, puisqu'il fréquentait les gymnases et la piscine. Alexandre et Rémy enveloppés serrés dans la couverture. Ce rapprochement provoquait, chez Alexandre et Rémy, une très belle érection.

Rémy s'interrogeait de cette érection. C'était la première fois qu'il bandait au contact avec la gent masculine. Alexandre lui disait que ce n'est pas inquiétant et que c'est tout à fait normal.

Rémy ne savait pas qu'Alexandre rêvait de lui presque toutes les nuits pour s'endormir.

Rémy prenait alors l'initiative d'attraper fermement la poche du jockstrap d'Alexandre pour le descendre à ses chevilles. Le jockstrap ne résistait pas longtemps et craquait. Rémy consolait Alexandre en lui disant qu'il allait lui en acheter un autre plus solide.

Rémy avait une petite idée comment Alexandre allait s'y prendre. Il avait l'esprit ouvert et n'avait rien de contre une petite expérience extra-conjugale. Alexandre décidait alors d'emmener Rémy dans la chambre.

Alexandre et Rémy enroulés ensemble dans la couverture, se dirigeaient vers la porte d'entrée pour donner un tour de clé. Puis, allaient vers la chambre et entraient. Alexandre refermait la porte derrière eux. Alexandre tâtait Rémy s'il était assez réchauffé et ouvrait la couverture pour l'étaler sur le lit. Rémy tombait à plat-dos sur le lit complètement à poil, bandant.

Alexandre prenait alors les deux jambes de Rémy pour les lever en l'air, il les écartait, s'accroupissait entre les jambes de Rémy. Il avait le visage à proximité du sexe de Rémy. Il tournait sa langue sur ses lèvres pour l'humidifier tout en s'approchant du magnifique sexe bien dur tondu et pointant midi. Il ouvrait la bouche pour commencer une fellation à Rémy. Les lèvres d'Alexandre glissaient parfaitement bien sur le gland de Rémy.

Alexandre s'appliquait. Il pouvait, sans aucun problème, avaler presque la totalité de la belle tige de Rémy. Il faisait si bien que Rémy était sur le point d'arriver au point le plus critique. Alexandre n'arrêtait pas sa fellation et recevait une belle giclée d'une crème tiède, légèrement sucrée-salée dans la bouche. Alexandre était si excité à l'idée de penser à son fantasme de pouvoir baiser Rémy, son voisin de palier, qu'il bandait depuis que Rémy était entré dans l'appartement.

Rémy semblait s'endormir sur le lit. Alexandre se mettait en condition pour initier Rémy à recevoir son premier anulingus. Rémy avait l'anus rasé, ce qu'adorait Alexandre. Alexandre léchait d'abord les bords de l'anus. Le souffle chaud faisait une sensation très agréable à Rémy. Après les bords, il léchait le trou en surface. Et ensuite, il enfonçait un petit peu la pointe de sa langue pour détendre Rémy.

Alexandre voulait pénétrer Rémy sans attendre. Rémy était aussi novice à la pénétration anale. Alexandre arrêtait son léchage pour porter son sexe tendu comme un élastique à proximité immédiate du trou de Rémy. Il posait son gland sur l'anus et poussait lentement et sans à-coup la totalité de son sexe à l'intérieur. Rémy a grimacé une petite seconde au début mais s'est vite relaxé par la suite. Alexandre faisait coulisser son membre d'avant et en arrière en prenant soin de l'anus de Rémy. Il était en train de déflorer Rémy. Après quelques longues minutes, Rémy se sentait bien et était détendu. Alexandre, lui, se crispait. Il sentait venir. Ne se retenant plus, lâchait ses vannes à l'intérieur de Rémy et y restait jusqu'à la dernière goutte. Alexandre se retirait doucement puis s’accroupissait encore une fois pour récupérer ce précieux liquide encore tout chaud. Les sexes d'Alexandre et Rémy redevenaient flasques et pendants.

Rémy se relevait du lit et se sentait super bien après cette séance. Ils repartent ensemble vers la salle. Les affaires de Rémy ont eu le temps de sécher pendant ce temps. Rémy attrapait son t-shirt, son jean et se rhabillait. Alexandre demandait comment il se sentait maintenant. Rémy répondait qu'il se sentait très bien. Il ajoutait aussitôt qu'il accepterait très volontiers de revenir tout en invoquant un oubli accidentel de clés et que ce serait un secret entre eux.

19 juil. 2014

Alex

Alex, sur le chemin des vacances, s’arrête dans une clairière afin de satisfaire un besoin pressant. Quand, quelques minutes après, une autre voiture arrive et s'arrête à coté de celle d'Alex. Deux grands gaillards rouquins en sortent. Ils se dirigent vers lui et se postent de part et d'autre. Ils déboutonnent leurs jean et soulagent leurs vessie. Alex entreprend de tenir leurs sexes pour secouer la dernière goutte.

Il est très troublé car ces deux montres rouquins sont ses fantasmes sur pieds. Il ne réfléchit pas une minute et s'accroupit devant Seth, se mouille les lèvres...

Alex a, dans chaque main, une belle bite rouquine bien dure. Il ne sait pas par laquelle commencer. Il jette son dévolu sur celle de Seth. Seth a une belle bite de presque dix-huit ou dix-neuf centimètres sous un pubis tondu très court en épaisseur et sur les cotés.

Au moment qu'Alex embouche la bite de Seth, il sent un doigt humide glisser sur ses fesses légèrement poilues. Sean-Patrick est en train de chercher le trou d'Alex.

Cette expérience que vit Alex est indescriptible. Son fantasme est devenu réalité, ce qui a don de l'exciter encore davantage. Alex sent son gland perler dans son boxer sous l'excitation.

Sean-Patrick crache au creux de sa main puis s'astique sa tige. Alex est aux anges. Il a Seth dans la bouche et Sean-Patrick, très bientôt par derrière.

Sean-Patrick sort de sa poche, une dose de lubrifiant et un préservatif. Il déchire l'emballage de la capote, et la déroule sur sa bite. Il ouvre aussi la dose de lubrifiant, s'en étale sur sa tige en réservant une petite partie pour l’étaler sur l’œillet d'Alex qui semblait déjà s'ouvrir. Il empoigne alors le jean et le boxer d'Alex pour les faire descendre violemment jusqu'aux chevilles.

Alex est toujours affairé sur Seth. Il sait gérer ses mouvements de succion pour ne pas faire jouir trop vite Seth. C'est à croire qu'Alex est un vrai pro de la pipe.

Dans la minute suivante, Alex est « bouché » par tous les trous. Seth et Sean-Patrick entament, de concert, une danse du bassin hyper virile. Les fesses d'Alex claquent sous les coups de boutoirs de Sean-Patrick. Il n'a pas fallu bien longtemps pour que Sean-Patrick sente sa sève monter. Il se retire et enlève sa capote pour se libérer sur les jolies fesses d'Alex. Il s'empresse de prendre sa tige à pleine main et étaler sa semence.

Seth se retire de la bouche d'Alex en laissant la place à Sean-Patrick. Seth se présente derrière Alex. Il prend dans sa poche juste une capote qu'il se déroule. Seth crache dans sa main et se lubrifie la tige. L'anus très humide d'Alex a des petits mouvements de contractions, comme si ses muscles anaux attendent quelque chose.

Seth s'enfonce très facilement dans ce trou déjà bien chauffé par Sean-Patrick. Seth commence lui aussi à danser du bassin,, d'abord, doucement, puis virilement. La bite de Seth est un peu plus longue et plus épaisse que celle de Sean-Patrick.

Seth pénètre Alex qui le fait grogner bruyamment de plaisir. Il secoue si bien qu'il est sur le point de se libérer. Il se retire et enlève en vitesse sa capote et s’étale sur les lombaires d'Alex. Après sa dernière goutte, Seth étale sa production comme pour une crème de jour.

Une fois fini, Seth et Sean-Patrick se rhabillent, remontent en voiture, et partent de cette clairière en se jurant de revenir plus tard.